L’IA et la robotique contre les cancers

La société montpelliéraine spécialisée dans la robotique médicale, Quantum Surgical, a mis au point un robot, baptisé Epione, dédié au traitement curatif des cancers. Déjà utilisé pour les tumeurs de l’abdomen – notamment le foie, les reins et le pancréas -, ce robot qui utilise l’intelligence artificielle a déjà permis de traiter plus de 200 patients en France et aux États-Unis. Et ce nombre devrait être très largement étendu puisque Epione vient d’obtenir le marquage CE pour soigner les patients atteints de tumeurs pulmonaires.

Le robot Epione, développé par la société de robotique médicale Quantum Surgical, est notamment utilisé par les oncologues du centre Gustave Roussy. (Crédit : Gustave Roussy)

« Avec Epione, notre objectif est de fournir aux patients un traitement efficace, mieux ciblé et peu invasif. Alors que plus de deux millions de nouveaux cas de cancer du poumon sont diagnostiqués chaque année dans le monde, nous sommes ravis que notre technologie puisse désormais être accessible à de nouveaux patients en Europe », a déclaré Bertin Nahum, président et cofondateur de Quantum Surgical.

Epione est un système d’ablation percutanée assisté par un robot, utilisant un bras robotisé, un système de navigation et une caméra, détaille la société dans un communiqué. Cette procédure est une alternative à la chirurgie qui consiste à insérer une aiguille à travers la peau jusqu’à la tumeur pour la détruire. Cette technique permet de traiter des tumeurs particulièrement difficiles à atteindre, en raison de leur taille ou de leur localisation.

Une plateforme robotique mise à l’étude à Gustave Roussy

Alors que la plateforme robotique Epione permet aux médecins de traiter à un stade précoce, de manière simple et efficace, des tumeurs inopérables particulièrement difficiles à atteindre, en raison de leur taille ou de leur localisation, l’obtention du marquage CE pour les tumeurs pulmonaires permettra d’étendre ce traitement innovant, ciblé et peu invasif, à de nouveaux patients en Europe.

« Des patients ont été traités à Gustave Roussy par destruction thermique de métastases pulmonaires dans le cadre d’une étude clinique portant sur la faisabilité et la sécurité du guidage robotique. Dans cette étude en cours, le robot Epione a permis un succès technique constant et s’est avéré sûr. Le robot Epione pourrait améliorer la prise en charge mini-invasive des tumeurs pulmonaires de petite taille et difficiles d’accès », a déclaré le professeur Thierry De Baère, radiologue interventionnel au département d’imagerie thérapeutique de Gustave Roussy et membre du conseil scientifique de Quantum Surgical.

Antonin Tabard