Robots humanoïdes : quels usages en santé ?

Les nouvelles technologies impactent de plus en plus le monde de la santé. Parmi elles, on observe l’essor des robots humanoïdes, déployés pour fluidifier le parcours dans les établissements de santé, accompagner les patients ou répondre à des enjeux marketing. Découverte des principaux usages dans le monde la santé.

Progressivement, les robots humanoïdes font leur entrée dans les établissements de santé. (Crédit : Dall-E Open AI)

Dans le monde de la santé, la robotique est très présente, principalement en chirurgie ou chez les industriels de santé. Avec leur apparence et leurs mouvements rappelant ceux des humains, les robots humanoïdes sont de plus en plus utilisés par les acteurs de santé.

Un accompagnement à l’hôpital

Progressivement, les robots humanoïdes entrent au sein des établissements de santé avec différents objectifs au niveau de l’accueil, des urgences ou des services de pédiatrie et de gériatrie. D’apparence humaine ou proche, ces robots proposent des fonctionnalités similaires : interaction personnalisée, interface multilingue, échange par la voix ou le geste, guide interactif, quizz et formulaires…

Grâce à leur capacité à effectuer des tâches répétitives et à fournir une compagnie, les robots humanoïdes peuvent aider à la surveillance des patients, à la distribution des médicaments, et même à l’accompagnement dans les activités quotidiennes. Certains modèles sont également capables de détecter les chutes et d’alerter le personnel médical, offrant ainsi une couche supplémentaire de sécurité pour les populations vulnérables.

Au niveau de l’accueil, ces nouveaux robots permettent d’informer et orienter les patients au sein des établissements hospitaliers, fournir un service multilingue pour accompagner l’ensemble des patients ou simplifier le triage des patients aux urgences.

Parmi les autres usages observés à l’hôpital, les robots humanoïdes peuvent également jouer un rôle crucial dans le soutien émotionnel et social des patients. En interagissant avec les patients, en particulier ceux qui souffrent de maladies chroniques, de troubles mentaux ou de solitude, ces robots peuvent offrir du réconfort, de la distraction, et favoriser l’engagement social. Bien que ce ne soit pas un substitut à l’interaction humaine, ils peuvent contribuer à améliorer le bien-être émotionnel et la qualité de vie des patients.

Autre avantage observé : dégager du temps aux soignants dans la relation avec les patients en déléguant certaines tâches répétitives à ces robots. Un exemple concret avec les robots Mirokaï de la start-up Enchanted Tools en expérimentation à l’hôpital Broca au sein de l’AP-HP :

Des robots humanoïdes au service du marketing événementiel

Depuis quelques années, les acteurs de santé ont intégré des robots humanoïdes dans leur stratégie de communication événementielle pour apporter un service innovant aux participants de congrès ou salons. L’utilisation de ces robots répond à différents objectifs :

  • Vecteur de communication : ces robots constituent une interface de diffusion des connaissances et de communication.
  • Générateur de données : réalisation d’enquêtes de satisfaction, recueil de données et d’opt in sur des congrès ou événements.
  • Fonctions ludo-éducatives : l’aspects, les interactions possibles, les capacités cognitives permettent d’attirer du public sur son stand ou lieu d’exposition et d’aborder des sujets santé via des aspects ludiques et pédagogiques.
  • Ambassadeur de marque : diffusion de campagnes marketing avec en permanence des messages relatifs aux produits et actualités (congrès, événements, établissements hospitaliers, officines…).
  • Auxiliaire de vente : dans le cas de la vente de produits, les robots épaulent les équipes commerciales en proposant des consultations produits précises et en prodiguant des conseils personnalisés.

Une aide à l’autonomie

Les robots humanoïdes, conçus pour imiter les actions, les mouvements et parfois même les interactions humaines, offrent un potentiel considérable pour améliorer la qualité de vie des personnes dépendantes.

Ils peuvent effectuer des tâches ménagères, comme le nettoyage, la préparation des repas, et même la gestion des médicaments, réduisant ainsi la dépendance à l’aide humaine pour les activités quotidiennes. En outre, certains robots sont équipés pour offrir une compagnie sociale, engageant les utilisateurs dans des conversations basiques, des jeux de mémoire ou des activités de loisir, contribuant à leur bien-être émotionnel et cognitif.

Ils assistent également dans la réhabilitation physique, guidant les patients à travers des exercices spécifiques et fournissant un retour immédiat aux thérapeutes. Cette application est particulièrement précieuse pour les patients en convalescence, permettant un suivi plus fréquent et personnalisé de leur progression. On peut citer en exemple la solution Medi’Pep, qui utilise le robot Pepper, pour accompagner les seniors dépendants au quotidien, notamment en effectuant des consultations santé en appui des équipes médicales.

Progressivement ces nouveaux robots se déploient dans les établissements de soins pour accompagner les patients et personnes dépendantes. De nouvelles perspectives émergent avec l’intégration de l’intelligence artificielle au cœur de cette technologie.

Rémy Teston
Consultant digital / Expert e-santé – Buzz e-santé