Avec Biopsie-Minute, la recherche se territorialise en région

Le CHU Dijon Bourgogne et l’université de Bourgogne ont créé des postes de chef de clinique de territoire pour donner à l’ensemble des patients de la région accès à des dispositifs innovants et à des médicaments nouveaux. Le projet Biopsie-Minute en est l’illustration même.

Le projet Biopsie-Minute est l’illustration même de la politique volontariste du CHU Dijon Bourgogne de territorialisation de la recherche. (Crédit : ON HEALTH)

« Le CHU Dijon Bourgogne, via sa commission innovation, les chefs de service des différentes disciplines concernées et les UF recherche ont contribué à l’investissement sur ce dispositif innovant, en collaboration avec les centres hospitaliers de Chalon-sur-Saône et de Mâcon, afin de faire de la recherche collaborative », souligne le professeur Yannick Bejot, vice-président du directoire en charge de la recherche au CHU Dijon Bourgogne.

Biopsie-Minute, une innovation au service du diagnostic

« Biopsie-Minute est un projet scientifique et de territoire, détaille Thomas Maldiney, médecin-réanimateur au centre hospitalier de Chalon-sur-Saône et chef de clinique de territoire. Sur le plan scientifique, l’idée est d’arriver à exploiter une nouvelle technologie développée par un laboratoire de recherche en physique à Paris et valorisée dans le cadre de la création d’une start-up. Grâce à CelTivity, nous pouvons recueillir des informations en trois dimensions sur un tissu biologique issu d’une biopsie en seulement quelques minutes, là où il nous fallait attendre plusieurs jours avant. »

 


Installée au centre hospitalier de Chalon-sur-Saône, grâce, notamment, au financement du département de Saône-et-Loire, cette innovation sera répliquée d’ici la fin de l’année au centre hospitalier de Mâcon et d’ici le début de l’année 2024 au CHU Dijon Bourgogne, avec l’acquisition de deux nouvelles machines.

Antonin Tabard